Des eaux et des bas

Pas trop de sorties ces temps, ou plutôt pas trop de sorties fructueuses, la pêche sur les lacs est difficile en ce moment, irrégulière. Beaucoup enchaînent les capots, il y a quand même moyen de toucher un peu de poisson, en particulier en adaptant sa technique, j’en ai eu la preuve récemment.

Après que Quentin et Nass aient fait une belle pêche sur le Bourget, le lendemain Myriam et moi nous rendons sur les lieux du crime… Hélas l’activité est bien retombée et il nous manque un petit quelque chose pour déclencher et concrétiser les touches. Seul fait d’arme du jour un joli poisson décroché, probablement un 80+.

L’emplois du temps est chargé, les créneaux rares, donc Quentin et moi décidons d’y retourner, coûte que coûte, malgré des conditions de m*rde ! vent, forte pluie, houle bref la totale. Mais les touches sont au rendez-vous, une douzaine au total quand même, bien que nous ne mettrons au sec que 5 poissons, pas des monstres mais ça fait plaisir de tirer son épingle du jeu dans de telles conditions. D’ailleurs l’après midi nous étions les seuls fous sur le lac !

en vrac quelques photos :

Quand on voit nos tronches, la couleur de l’eau… on est loin des clichés des eaux bleues et du soleil des lacs alpins, mais ça va s’arranger.

Tentative également sur un lac de retenue de l’Ain pour essayer d’attraper quelques brocs. Le coin me tient à cœur car j’ai contribué à la réhabilitation d’une lône dans le cadre du boulot pour améliorer la repro du brochet, ce sont donc un peu “mes” brochets. “Faut pêcher les bordures” qu’on m’a dit. Ben j’aurai testé toutes les configurations : bordures, cassures, herbiers, et tous les leurres, seuls deux poissons auront suivi au bateau. Du coup je décide de changer complétement la pêche, je sonde une fosse, trouve un “tas”, plomb palette bam coupé ! grand moment de solitude quand on court après le poisson depuis plusieurs heures.

Comme je suis têtu je redescends et plomb et hop une perche, juste une perche mais ça fait “plaisir” de sauver le capot !

Demain est un autre jour, et lundi direction le Bourget si la motivation est là !

Un commentaire.

Les commentaires sont fermés.