Léman : La GROSSE ouverture

L’ouverture du brochet… un incontournable, enfin chez nous la chose est un peu complexe car il y a moyen de faire 3 ou 4 ouvertures suivant le lac !

Nous nous concentrons donc sur le Léman avec Myriam et Jérôme, pour une fois sans Quentin qui participe à la préparation de l’équipe de France pour les championnats du monde au Bourget cet automne. D’ailleurs nous nous croisons sur l’autoroute à mi-chemin 🙂
A la mise à l’eau nous discutons avec Kevin qui a sondé le lac tout l’hiver, mais pas question de le suivre cela ne serait pas très sport, nous ferons plutôt un point vers midi pour voir les pistes qui s’offrent à nous.

Nous sommes accueillis par une éclosion de chironomes absolument… lemanesque ! Des millions de bestioles volent et se posent sur les structures au bord du lac. Pas étonnant que les poissons soient obèses ici. Je n’attaque jamais le Léman sans sonder, nous nous apercevons qu’il y a déjà beaucoup de vie cette année avec des échos un peu partout dans le secteur.
Histoire de se mettre en confiance nous attaquons un poste qui tient ‘toujours’ du poisson en début de saison. Mymy ouvre la bal avec un 80, au même endroit et au même moment que l’an dernier…

IMG_8126

Les filles c’est un peu frileux du coup ça s’habille pour la pêche en Norvège…

Des poissons sont présents, ça se voit au sondeur et ça se sent, Jéjé est suivi au bateau par un autre broc de 80 et je touche un poisson de 75. Le premier de l’année, c’est toujours un moment spécial !

IMG_8137

 

Ça fait plaisir, c’est encourageant mais aucune piste sérieuse ne ressort, les poissons ayant été piqués dans des profondeurs trop différentes. Nous repartons sonder, puis pêchons un plateau herbeux profond… Jéjé prend une touche furtive, nous peignons mais il ne va pas être possible de ratisser ces centaines d’hectares sinon il va falloir y passer la semaine !
Midi sonne, nous passons voir Kevin qui n’a rien trouvé de mieux. l’heure du casse-croûte sonne et j’en profite pour sortir le canin histoire de toucher un lavaret du Léman. Hélas ce sont des perches qui batifolent sous le bateau, pas mordeuses en plus. Déçu je suis déçu 🙂
Bon il faut se remettre aux choses sérieuses. Départ pour un spot classique, déjà bien squatté, un cranking très lent me rapporte un 70 + qui s’est fait méchamment mâchouiller par une maman.

IMG_8134

 

Mais toujours rien de très concret. J’aime bien changer radicalement la pêche sur le Léman, des fois ça paye, ou pas ! Nous attaquons une cassure, pêche typée été comme il y a pas mal d’échos au sondeur. Et rapidement je rentre un poisson de 80, puis mymy un 75,

IMG_8142

 

tandis que Jérôme joue de malchance avec des touches inferrables ou des suivis. Des fois la réussite de la pêche se joue à peu de choses… je fini la série par un monstre de 35 cm, nous pensions avoir trouvé la pêche mais l’activité s’arrête là, il va falloir encore chercher !

D’ailleurs ça laisse Ecaille assez songeur…

IMG_8166
Ceci dit le résultat de la journée est correct, mais j’aimerai bien qu’on fasse une vrai belle pêche, comme on a jamais réussi à l’ouverture, faire au moins une poutre quoi !
Re-changement, certains ont sondé de gros bancs de perches qu’ils fracassent à coups de gros leurres mais sans succès, quand nous tombons sur des boules de perches assez profondes, très compactes, mais de petite taille. Je me dis que ce serait bien d’y mettre un peu le b*rdel !
Je monte un shad palette, le leurre touche le fond, animation/ferrage yessss c’est pendu, ça sent bon cette histoire. Un broc de 85 bien gras monte au bateau tandis que mes 2 acolytes décrochent chacun un poisson…

 

IMG_8149

A ce moment là de la journée ça fait encore sourire le Jéjé…

La recette du jour ? J’explique à Jéjé que j’ai déjà rencontré ce type de situation où les brocs ramassent les shad palettes sur le fond, je relance, prise de contact, c’est lourd, ferrage de bûcheron et me revoilà pendu 🙂 et là c’est du lourd, comme dit bichette ‘ça ne donne pas de coup de tête’ et ça prend de la tresse,

IMG_8150

 

même si les poissons sont moins combatifs que l’été. Et nous voyons monter un de ces grands brochets  dont le Léman a le secret, quel bonheur. 112 cm de bonheur.

IMG_8159

Tandis que mon fan club se prépare derrière pour prendre une photo pour le fond d’écran de son téléphone 😉

 

IMG_8156
Ensuite ça se calme un peu, enfin Mymy nous sort quand même un poisson de 75

IMG_8170

 

Et alors que nous envisageons de rentrer elle prend enfin la touche que j’attendais depuis quelques temps, et voici le poisson qui manquait à son jeune tableau de pêche, un bien joli broc de 97, le mètre est maintenant en vue.

IMG_8174

IMG_8177
Et voilà une journée ‘normale’ qui se finit en journée exceptionnelle, avec comme souvent l’impression d’être passé tout juste, c’est ça qui est bon, rien n’est jamais acquis ! En tout cas ça aurait mérité une deuxième journée pour confirmer le pattern, mais là pas le temps, nous partons pêcher en mer…

Un commentaire.

  1. bien joué !!! car ce n était pas trés évident de faire peche ces derniers temps sur le léman.une belle équipe de champions

Les commentaires sont fermés.