… pêche de crue

Enfin le Rhône “déborde”, la première vraie crue de l’hiver arrive en ce début janvier !

Quentin est chaud bouillant il surveille les débits depuis plusieurs jours, seul petit bémol nous sommes sur la crue “montante”, ce serait mieux d’être sur une hydrologie stabilisée mais bon au moins nous aurons du courant et de l’eau crade. La stratégie est rapidement validée sur la route, et selon le “théorème de Dumoutier” nous savons dans quelle profondeur pêcher dès notre arrivée au bord de l’eau…

Le premier spot majeur que nous attaquons ne rapporte que des touches à vide, du genre une brème qui vient se frotter sur la tresse…

Nous n’insistons pas trop et descendons sur le spot majeur du bief, en tout cas le plus marqué et le plus fréquenté, mais qui au final n’est peut être plus celui qui rapporte le plus de poissons…

Pas grand’monde sur l’eau, nous croisons un autre bateau sur la zone mais ils n’ont rien fait d’intéressant, l’une des première dérive me rapporte une grosse cartouche soldée par un ferrage et une superbe casse !! Argghhhh dur dur pour le moral, et ça avait pas l’air d’être un glane…

Nous faisons quelques autres touches mais pas moyen de rentrer un poisson, c’est plus compliqué que l’on aurait pu le penser.

La journée va passer vite, une pêche minutieuse et bien calée sur les zones stratégiques, qui rapporte finalement à chaque fois un poisson par spot, alors que nous aurions pu en espérer plus. Les touches sont rares mais bien franches, enfin pour Quentin qui rentre les poissons du jour, ça tourne entre 40 et 45 cm, on pourrait espérer mieux.

IMG_4651

Bref c’est un peu laborieux même si nous sentons que nous sommes dans la pêche, ce qui est quand même rassurant plutôt que de pêcher au petit bonheur la chance en espérant tomber sur une zone chaude.

IMG_4661

Ou encore…

IMG_4667

Entre les sandres Quentin nous sort deux glanes,comme d’habitude ça tire !

IMG_4654

ça va ils sont bien calibrés !

IMG_4670

IMG_4657

Pour ma part toujours rien de concret hormis un poisson décroché et un kikinou qui ne méritait pas la photo.

La fin de journée approche, il nous reste deux postes localisés mais qui peuvent rapporter du joli et le spot que nous avons retenu pour le coup du soir.

Les dérives sont localisées sur le premier, Quentin se prend une bonne cartouche et bride comme un cochon un joli poisson, enfin ! Il ne fait “que” 70¨, étant donné son rapport hauteur / longueur et donc son poids on aurait pu lui mettre une paire de centimètres de plus. Un superbe sandre du Rhône :

IMG_4676

Ce fut le seul poisson de la zone, la suivante ne rapporte que des accrocs, direction le dernier poste avant la nuit.

Une bonne tape pour ma pomme non concrétisée, et derrière enfin une grosse touche, cette fois c’est bien coffré et c’est à mon tour de monter au bateau un superbe poisson de.. 70.

1

Ouf, je vois que Quentin est aussi soulagé, ces sessions sont toujours un travail d’équipe et ce n’est jamais très plaisant quand un des compères se casse les dents, même si c’est la pêche.

Il ne fait pas encore noir, vite un dernier passage, cette fois c’est Quentin qui se fait déboîter et pète le score du jour : 78, super poisson !

Bon d’accord sur la photo il semble faire noir :

2

La journée est finie, petite galère pour remonter le bateau sur la remorque avec les vagues et le courant mais nous nous en sortons quand même.

Une journée qui se finit bien, mais il faut bien avouer que le bief est devenu bien compliqué, notre pêche est nettement plus efficace qu’il y a quelques années et les résultats sont moindres et souvent précaires… bien mystérieuse cette pêche du sandre !

Voilà c’était la dernière session de la saison 2015, reprise en mars, avec entre deux 10 jours de plongée (et aussi de pêche) aux Maldives fin février, il devrait y avoir de la carangue et de la carpe rouge au rendez-vous, le matos va chauffer.

Aucun commentaire.