A la découverte du Léman

En ce moment ça enchaîne les poutres, voir les maxis poutres (plusieurs 120+) sur le Léman.

Il a pas fallu chauffer longtemps mon acolyte pour se faire une session à la découverte de ce lac, de ce mythe même n’ayons pas peur des mots !

Bon, on sait qu’on arrive un chouia après la bataille, l’activité semble-t-il s’est ralentie donc on espère pas faire capot et sait-on jamais faire de la poutre, ce qui me permettrai de me démarabouter vue ma réussite sur les gros fishes cette année 🙂

Allez hop vers 9h30 on met à l’eau, c’est grand, immense même.

Les spots sur lesquels on s’est fait rencarder son plutôt vides ou improductifs et du coup on navigue bcp et on joue avec le SIDE 🙂

Mais voilà il est 15h et on est toujours capot, avec juste qqs touches au compteur !

Changement radical de spot (=> 30 bonnes minutes de navigation…) et on arrive sur une pointe en plein… courant ! Et oui les masses d’eau bougent dans le coin. Il y a une tite cassure puis un gros plateau vers 20-25 m , des filets, des gars qui traînent et des maxis bancs de perche, là on sent qu’il y a un coup à jouer et je suis assez tendu car je me dis que s’il y a une touche, faudra pas la louper car ce sera certainement le gros lot – sans compter la capacité actuelle de mon cher partenaire à enchaîner les poutres, ce qui ne contribue pas à me détendre 🙂 😉

Je prends une belle cartouche mais en fait j’ai grappiné une perche du banc qui se balade sous le bateau : elle fait un bon 30 cm, ça change des perchauds du Bourget et nous confirme les potentialités du spot. Puis je grippe un filet :), ça commence à bien faire.

J’enchaîne toujours au shadàpalette, lourdeur, puis bizarre ça part de travers, ensuite ça remonte le courant, kes ke c’est que ce bordel ! Bah en fait c’est un gros bec ! il va le mettre un peu la misère, d’autant qu’il prend le courant et c’est un peu dur de tirer vers l’amont un poisson métré ! une fois l’ancre ipilot retirée, le poisson arrive au bateau et Quentin le dépose sur le tapis de réception.

1m01, c’est trop bon !! la journée est gagnée, pour notre première on est déjà bien contents de ce résultat… en plus en fin de journée nous trouverons une cassure avec un peu d’activité, qui nous rapportera des touches et décrochés, ainsi qu’un fish de 65 pour Quentin et un d’environ 70 pour moi…

On rentre à la nuit tombée avec ce magnifique coucher de soleil, heureusement qu’on avait repéré la mise à l’eau au GPS car c’est tellement grand qu’on serait encore en train de chercher.

Un grand merci et un grand coup de chapeau à Quentin qui une fois de plus à géré la stratégie de la journée, et dieu sait si c’était délicat ! J’ai eu la chance de toucher le big fish mais il est clair que le mérite lui revient, donc sportivement il convient de le signaler 🙂

et j’ai vraiment appris énormément à son contact cette saison… bon j’arrête il va chopper la grosse tête !!!

RDV l’an prochain sur le Léman, il y a vraiment un potentiel incroyable !

ps : à chaque vois que je vois un grand brochet, je me demande toujours comment on peut oser tuer un aussi bel animal !

2 commentaires.

Les commentaires sont fermés.