Dernier silure ?

Les possibilités sont nombreuses en ce moment et le plus difficile est de se décider quoi pêcher et où aller…

Ce vendredi c’est direction le Rhône pour tenter les derniers silures de l’année.

Dès la mise à l’eau cela semble bien engagé car les poissons sont présents dans la colone d’eau, mais ils ne mordent pas ! Je me ferai quand même barboter un vif, mais c’est dur de conclure. On enchaîne les spots sans la moindre touche et plus on dérive vers l’aval, moins on voit de fish… La fin de journée sera un peu plus intéressante : une petite session verticale me rapporte 3-4 touches de sandre avec un poisson d’une 40aine de centimètres, bien modeste mais ça fait plaisir au néophyte de ce poisson que je suis (d’ailleurs ce spot me rapporte systématiquement des touches !).

Puis ce sera aux silures de s’activer (un peu) : je me fais encore barboter un vif pendant que Seb me raconte ses malheurs au téléphone (il vient de casser sa canne à broc en 2…), Sylvain a qqs touchettes inferrables et alors que je nous recentre dans le chenal au moteur élec’, je sens une touche franche, rends un peu la main et bim, jolis rushes, le poisson est correct mais pas gros car je sens bien ses coups de tête nerveux, alors que les plus gros font des démarrages tout en puissance.

Il accusera 135 cm, sympa, c’est que ça commence à peser :

Allez, maintenant je vais me consacrer aux becs et aux ombres 🙂

Un commentaire.

Les commentaires sont fermés.