Fin de saison sur les grands lacs

Et oui, alors que certains sortent tout juste leur boat sur nos lacs alpins, croyant que la saison débute, nous pensons plutôt que c’est la  f in, il reste probablement tout au plus un mois de pêche et les conditions sont très changeantes ces temps.

Pour preuve cet après-midi au Bourget, environ 6 heures de pêche pour 8 poissons au bateau, correct mais tout ça sur des spots localisés et sur des animations très particulières. Mais c’est aussi tout l’intérêt de cette pêche savoir s’adapter en permanence.

Mais venons en aux faits, LE LEMAN !!

Je n’ai qu’une hâte, y retourner suite à la superbe journée d’il y a quelques semaines. Quentin est limite pas motivé car il a fait un paquet de sorties avec plein de beaux poissons et il a presque l’impression de tourner en rond, c’est qu’il aime le challenge l’animal !

Bon ça va j’arrive quand même à le motiver et c’est parti !

Traditionnelement je consacre le premier 1/4h à faire des perches au plomb pal’, ça m’amuse 5 minutes. Cette fois je le sortirai un peu plus régulièrement ce qui me rapportera une demi douzaine de fish de ce genre, et j’en ai décroché une qui devait être bcp bcp plus sympa :

Allez on sort le matos plus sérieux et rapidement je touche le premier broc, ça sent bon ^^

Quentin qui a perdu toute notion de taille me dit “c’est le record du plus petit !” bon il fait ses 70 quand même !

Aujourd’hui c’est lui qui aura le modjo (contrairement à la dernière fois 😉 ) même si l’activité a très nettement baissé on sait qu’à chaque touche ça peut poutrer :

Bon ça poutre pas mais c’est bien joli quand même 91 cm :

ça paraît presque normal, on a perdu tout sens des réalités !!

On continue la prospection de ce trèèèès vaste plateau et rebim, 80 + sur une animation “n’imp'” :

Puis ce sera une lonnngue traversée du désert, comme souvent en début d’aprem, les perches sont calées, pas de chasses, les brocs peu actifs et on a juste quelques petites touches rien de bien folichon… d’autres bateaux font des pin’s sur la bordure mais on a pas envie de se faire prendre à ce  piège donc on continue… sans grand succès !

Je prends une touche à la descente, le poisson monte kikille au bateau (genre j’ai cru qu’il avait eu un arrêt cardiaque) et une fois dans l’épuisette il se réveille, grosse fête à bord. C’est un poisson “modeste” de 70 +

on commence à fatiguer, même Quentin qui tente un nouveau concept, la pêche à l’horizontale…

…sans grand succès !

Et viens le soir, on a bon espoir de coup du soir… ça se met à chasser tout autour du bateau mais pas moyen de toucher un fish ! jusqu’à ce que mon cher coéquipier nous fasse une démonstration de ses talents d’innovation :

“tiens chui crevé je vais m’asseoir sur le moteur pour pêcher”, il pose le leurre au fond, reprend contact et bim ! fish on !

bon ça fait 65 mais bien plaisir :

la classe le tee-shirt de l’open d’Annecy avec le coucher de soleil !

Il persiste et reBIIM et là c’est bcp plus sérieux, 93 cm :

On reprendra deux belles cartouches de cette façon, et après analyse on a trouvé une nouvelle piste à explorer !!

La journée se finit ainsi, je crois qu’on a perdu le sens des réalités, cette pêche nous a paru juste correcte alors qu’on a fait un score qui doit faire rêver un paquet de pêcheurs français je pense…

7 commentaires.

  1. C’est clair que niveau notion de taille, c’est n importe quoi!! les sifflets font 70 quoi!!

  2. SALUT!

    tu m’étonnes que ça fait rêver, c’est ce que prends en un an sur le lac du DER. C’est vrai que je ne suis pas très doué dans cette pêche!
    Je suis fan de vos aventures et ne rate aucun épisode. Vivement le prochain!!!

    as tu déjà essayé ces spots à la mouche? Quitte à les adapter pour pêcher sur la canne à leurre car j’imagine ces spots profonds.

    continuez de nous faire rêver!

    a+

    fred

Les commentaires sont fermés.