Tout est bien qui finit bien

La saison de pêche sur les lacs alpins joue les prolongations. Autant elle a eu du mal à démarrer, tout comme l’été à arriver, autant elle n’en finit pas de finir, tout comme l’été…

Alors que je me risque rarement à aller à sur les lacs à cette saison, la pêche étant aléatoire et les autres spots plus intéressants, le Rhône en particulier, le très beau temps et la douceur de cette arrière saison ont permis aux bancs de perches de rester “en bordure” et garantissent une certaine activité des brocs.

Nous voici donc sur le Bourget par un magnifique samedi, avec vue sur Belledone enneigée ! Beaucoup de pêcheurs, beaucoup de beaux bateaux. Je passe un coup de fil à Pascal qui est déjà sur le lac depuis une heure, ils ont sorti 3 poissons dont un 90 à la tirette, c’est de bonne augure.

En sortant du port je vois des échos caractéristiques : des brocs postés derrière les bancs de fourrage… nous tentons notre chance mais sans résultat. Quelques spots plus tard il faut se rendre à l’évidence, la pêche ne va pas être donnée et il va falloir faire preuve d’inventivité, ou tout au moins changer de tactique.

Nous essayons donc un spot que je connais comme étant productif en fin de saison, le profil est assez différent du reste du lac. A force de cherche nous trouvons les perches et la profondeur où se trouvent les poissons. Rapidement les premières touches se font sentir, ou plutôt pas sentir car les brocs gobent très franchement le leurre et reviennent vers le bateau, il faut donc ferrer au feeling. Nous mettons en une heure une demi douzaine de brocs au bateau, il fait beau, on est bien 🙂

Il faudra se passer de photos car un des photographes devait avoir du gras de saucisson sur les doigts ou un truc du genre, du coup elles sont toutes floues… à moins qu’il ne soit pas au point sur la mise au point 😉 Heureusement j’en ai pris une quand même…

IMG_1877

Allez c’est reparti, un peu d’exploration quand les poissons sont actifs permet toujours d’apprendre des choses. Pour le coup ce ne sera pas le cas car les spots que nous essayons sont soit squattés par d’autres pêcheurs, soit vides. Nous prenons quand même un poisson derrière un autre bateau, mais il paraît plus sage de retourner sur le poste de fin de matinée.

L’activité a baissé mais une pêche en cranking lent profond nous rapport encore quelques brocs avec des touches bien sympas, et une coupe sur mon raccord de fluoro en prime !

Du coup quelques jours plus tard nous remettons le couvert sur un autre lac, riche en grosses perches et en gros gros viandards…

Ambiance et temps magnifiques ce matin.

IMG_7547

Le début de journée est consacré aux perches, Jéjé à la gambe et moi au Drop. La gambe paye mieux : gardons, perches sympas mais j’en touche aussi un peu.

Ca a l’air sympa la gambe sur une canne tirette,  quand on monte pas 18 hameçons, un écarteur etc… Même s’il n’y a pas que des gros poissons !

IMG_7548

Nous changeons rapidement de secteur car la proximité avec les papys viandoux qui hurlent à chaque poisson c’est vite fatigant !

Pendant la pause du midi on bricole avec la canne à gambe et Jéjé pique un joli poisson qui lui met la misère. En fait il y avait plusieurs jolies perches prises sur le train de nymphes, un poisson bien gras entre 35 et 40 cm rejoint le bateau, les autres sont parties avec les nymphes, elles ont explosé le BDL et il ne reste qu’une nymphe sur les 4 !

IMG_7552

Pour diversifier un peu la pêche Jéjé consent à pêcher un peu le broc ;), je toucherai rapidement 2 poissons puis ça se calme sérieusement.

IMG_7558

On continue à prospecter, les perches semblent bien actives car nous les voyons au sondeur et elles tapent même mon pulse en 15 cm.

Jusqu’à ce que l’une d’elle, furieuse, sorte de nulle part près du bateau et attaque le leurre que je suis sur le point de remonter. Dans l’eau claire le spectacle est incroyable : elle loupe mon shad, fait demi tour (là je me dis c’est mort mon leurre et trop gros et en plus elle m’a vu, elle va déguerpir…) mais elle charge à nouveau le leurre, tape sans prendre, je baisse la canne, elle gobe, respiration restons zen,  elle se retourne et je ferre… PENDU, droppage style pêcheur de bass américain, Jéjé la choppe et la voici au bateau, 49 cm, quel poisson !

Pour un coup de ligne, quel coup de ligne !

Bon on avait fait une séance de shooting photo avec le soleil couchant etc… mais le photographe cette fois avait laissé l’APN en mode lecture, heureusement il y en a quand même d’autres.

IMG_7562

IMG_7568

Du coup je tente de pêcher avec un petit leurre et plus fin pour essayer d’en déclencher une autre mais rien ne se passe, va savoir. Nous finirons la journée avec un autre broc chacun…

Voilà il va être temps de passer à d’autres pêches, à moins qu’on essaye de persévérer dans celle de la perche car il semblerait qu’il y ait un truc à jouer !

 

Aucun commentaire.