Démarrage en douceur…

L’ouverture sur le Léman, un moment qu’on attend avec fébrilité, même si c’est du quitte ou double : il y a moyen de tomber sur une ou plusieurs maman brocs qui viennent de frayer, mais les spots sont souvent très localisés et cela implique de longues traversées du désert entre les touches… voir pas de touches !

Mais bon, en gros il faut y être pour avoir ses chances.

Nous voilà donc embarqués avec Fabrice à qui j’avais promis une sortie de longue date, et Jéjé qui était surbooké mais qui a quand même réussi à se libérer !

Deux ans auparavant j’avais réussi à trouver quelques boules de perches et à déclencher de jolis poissons, mais cette fois nous ne trouvons rien au sondeur.

Donc nous ne savons pas où pêcher et encore moins à quelle profondeur, ça peut fonctionner dans 3 m comme dans 15, et le Léman c’est grand.

Malgré tout nous tombons assez rapidement (environ 2h) sur une zone avec de l’activité et je prends une belle cartouche qui se solde par un joli poisson de 75, pas capot avant midi c’est déjà bien !

DSC02247

Le premier de la saison :

DSC02249

Cela décide enfin Fabrice à prendre son permis 😉 et à pêcher. Jéjé enchaîne avec un petit poisson mais la zone confirme son potentiel, on continue quand même l’exploration pour essayer de trouver une autre zone, il faudra penser à y revenir.

DSC02251

Et la voilà notre traversée du désert, qui va durer toute l’après-midi, pourtant à trois nous battons pas mal de terrain et de profondeurs sans le moindre succès, juste une casse au ferrage sur une lourdeur pour moi, ça m’apprendre a ne pas refaire ma pointe grrrrr…..

Nous trouvons enfin une boule de perche mais dans 25 m, je ne la sens pas trop et cela ne donnera rien.

Nous continuons à chercher, et le seul événement notable de cet après-midi (au demeurant fort agréable car il fait super soleil et j’ai fait péter le short pour l’occasion…) fut un contrôle de la maréchaussée suisse, bien sympa d’ailleurs.

20160421_160431

Heureusement on se marre bien mais ce n’est pas suffisant, et j’aimerai que Fabrice touche au moins un broc correct.

Retour sur la zone du matin et cela ne tarde pas, pan un joli 84 pour l’invité du jour, c’est bien cool :

DSC02254

C’est au tour de Jéjé d’être attelé hélas le poisson lui fausse compagnie.

Nous sentons qu’il y a de l’activité sur le secteur, plusieurs tapes non concrétisées puis un nouveau poisson pour moi !

DSC02256

Et un autre correct pour Fabrice :

DSC02261

Tandis que je finirai la journée sur un petit gourmand :

DSC02265

Vues les prévisions météo désastreuses du we, je patienterai une dizaine de jours avant d’y retourner !

Une ouverture ni bonne ni mauvaise sur le plan de la pêche, il a manqué un ou deux jolis poissons au tableau mais on aurait pu faire capot.

Retour donc 10 jours plus tard, vendredi avec Fabrice qui récidive et le lendemain Myriam me rejoint, Quentin et Nass la convoyant (quelle organisation).

Le vendredi est à l’image de l’ouverture, en moins bien…

Rien sur la zone de la dernière fois, qui a du être poncée pendant des heures par tous les pêcheurs qui traînent dans la baie de Genève  ! Allez si deux petites touchettes de rien, je pêche également au streamer mais ça ne fonctionne pas mieux…

J’essaye un secteur pas trop « typique » de début de saison et une pêche que l’on pratique également plutôt l’été, et au bout de 2 lancers, pan ! Va comprendre.

C’est petit mais dans ces conditions difficiles cela représente un début :

DSC02334

Fabrice enchaîne rapidement avec un kikinou et quelques temps plus tard il met au sec un poisson d’environ 70 :

DSC02340

Nous pensions avoir trouvé quelque chose mais hélas, pas mieux…

Allez quand même un petit arrêt à proximité des pêcheurs de lavaret me confirme que mes nymphes magiques et ma technique de spécialiste sont transposables à tous les lacs 🙂 … au bout de quelques minutes je suis pendu, mais décroché et rapidement un deuxième poisson se laisse séduire, 48 cm et gras comme un cochon… ça tireeeeee :

20160429_145306

Le soir j’ai prévu de dormir dans le 4×4, je suis plutôt bien installé :

DSC02342

Le lendemain me voilà sur l’eau dès 8h, la configuration et ici différente je trouve un peu de vie au sondeur mais sans succès… Mes acolytes me rejoignent et nous attaquons un poste prometteur, rapidement je décroche un poisson tandis que Nass fait un 83, ça semble bien parti mais nous ne faisons rien d’autre de la matinée.

La pluie commence après un casse-croûte bien sympa, nous nous rapprochons de la mise à l’eau quand la tempête éclate, c’est un beau bordel et nous calons le bateau tant bien que mal sur une plage, tandis que des pêcheurs sympas nous donnent un coup de main pour sortir, tout le monde est sorti en catastrophe ! J’ai même pas pensé à prendre une photo tellement c’était l’apocalypse…

Fin de la journée et du WE, ce matin il neige au dessus de 1000 m !

 

Un commentaire.

  1. Promis, la prochaine fois je me raserai pour les photos…
    Encore merci pour le partage et la bonne humeur.

    A refaire.

Les commentaires sont fermés.