Truites et ombres de Pologne

Cette année  nous avons fait 2 séjours en Pologne, avec comme objectif le San. Hélas les orages de début juillet ont contrarié nos plans et pour le premier séjour nous nous sommes rabattus sur la Dunajec (prononcer Dounaiec) .

Conditions de pêche délicates également, pêche à la roulette (l’occasion d’apprendre une nouvelle technique). Bref pas d’étincelles malgré un séjour très sympa et des guides vraiment géniaux qui se sont pliés en quatre pour essayer de sauver les meubles.

J’ai déjà publié quelques photos des truites qui se seront laissées séduire par nos nymphes méga plombées, “Parkinson”…

En septembre retour sur le San, quelques suées dues à des précipitations exceptionnelles en début de mois, mais quand nous arrivons tout est en ordre.

C’est le début de l’automne, les eaux sont basses et claires et les poissons en surface l’après-midi. On se fait plaisir en sèche et le reste du temps en nymphe sous la canne et à “la Roncari”. Je ne connaissais pas cette méthode et je l’ai “réinventée” avec succès, il faut avouer que c’est très efficace quand on ne peut pas pêcher en NAV !

Beaucoup de truites entre 20 et 35 cm, bizarrement les plus grosses étaient peu actives (hormis une de 48) et surtout de magnifiques ombres, le plus gros mesuré faisait 49 cm, de superbes pépères bien épais ! Il faisait frais le matin mais les poissons étaient au rendez-vous.

 

Ambiance de début d’automne, paisible :

 

Les entraînements sur l’Albarine et le Rhône ont porté leurs fruits, ils n’étaient pas si difficiles ces ombres polonais !

 

 

Une chouette destination de fin de saison, même si on regrettera de ne pas pouvoir pratiquer la NAV…

 

RDV en 2018 pour la Croatie !

Un commentaire.

Les commentaires sont fermés.