Pura vida IV : retour en côtier

Retour en côtier. Ce matin c’est un peu la galère pour faire les vifs jusqu’à un changement de spot, la balise d’entrée du port, qui nous permet d’assurer les munitions pour la journée.

Nous décidons de commencer par un spot dans le Golfe, une grande plage de sable bordée par un récif car il a été l’un des plus productifs.

Myriam commence par un très joli maquereau espagnol qui, une fois n’est pas coutume, n’a pas coupé la ligne. Mal piqué et sanguinolent il finira  dans l’assiette, ça à l’air fragile ces bestioles  :

IMG_1301

Nous voyons nos premiers dauphins, ils sont encore loin mais c’est un festival de sauts et cabrioles comme je n’en avais vu que dans le Grand Bleu, Magnifique !

IMG_1306

Joël pique du sérieux et après un long moment et pas mal d’appréhension j’imagine vus les poissons perdus le premier jour, un superbe coq d’environ 17 kgs se fait tirer le portrait :

IMG_1320

Mais ça reste bien calme même si pendant le combat je fais monter deux jolis coqs derrière mon popper, sans parvenir à concrétiser hélas.

Le popper c’est joli 🙂

IMG_1417

Retour sur Matapalo, Le spot incontournable, c’est à Mymy de faire un joli coq :

IMG_1333

 

Et j’aurai droit à une belle carangue. Pour l’anecdote je l’ai tentée à la mouche : j’ai en fait une soie de 10 montée en permanence « au cas où », et ce matin il y a beaucoup de fourrage, encadrés par les prédateurs. J’ai aperçu trois poissons blancs qui roulaient en surface, tant bien que mal j’ai réussi à poser mon stream à proximité. Les 3 carangues m’ont paru assez intéressées mais nous n’avons pas conclu l’affaire ! Avec le recul je me demande si j’aurai pu réussir à mater ce poisson avec ma canne à mouche tant il est surpuissant :

IMG_1357

Il faut bouger car les poissons sont peu actifs, cap sur une plage très sauvage où nous pêchons en limite des vagues… nous tentons les carpes rouges sur le fond sans grand succès, par contre on s’accroche !

D’ailleurs Mymy est tanké, Jerry lui prend la canne pour décrocher alors qu’elle reste persuadée d’avoir eu une touche. « Pez, Pez ! » en effet il y a bien un client au bout elle avait raison, et voici un superbe bébé  requin pointe blanche, futur compagnon de nos plongées :

IMG_1384

Nous ne nous attendions pas vraiment à un premier contact de ce type ! Prudence quand même lors des manipulations.

Retour sur la plage du matin, il faut battre du terrain, c’est Mymy qui a droit à son joli coq, environ une 15aine de kilos et un gros combat :

IMG_1404

A peine arrivés au port sque la photo a déjà fait le tour des téléphones, nos guides sont connectés et pas peu fiers !

Je finirai la journée sur un coq, puis retour au port avec les dauphins, « mañana, otro dia ».

IMG_1433

Cette fois nous attaquons l’autre côté de la baie, avec pour objectif de tenter d’éventuelles sérioles… La journée commence avec pas mal d’activité, donc ce joli coq :

IMG_1526

Puis une petite carpe rouge :

IMG_1420

Nous pêchons en verticale sur le fond mais hélas les vifs se font mâchouiller sans que nous arrivions à ferrer grand chose.

Rétrospectivement je me dis qu’on aurait pu pêcher beaucoup plus au sondeur dans cette configuration (vue la taille des poissons il y a moyen de les voir), hélas dans ce cas les guides pêchent plus par habitude et le sondeur 2D était HS, tandis que le down n’est pas assez performant pour ça à mon sens…

Et avec le recul des plongées que nous avons effectué plus tard, il aurait été plus judicieux de pêcher quelques mètres au-dessus du fond plutôt qu’à raz, non pas tant pour les risques d’accrochages mais parce que la majorité des grosses carpes rouges que nous avons vu étaient finalement assez décolées.

Les maquereaux espagnols nous font ensuite des misères, bon ça occupe mais rien de bien concret.

Hélas Myriam essuie une casse retentissante au bateau sur un joli coq, le poisson ayant attaqué très près, avec un moulin en meilleur état on aurait pu éviter cela, je suis un peu énervé du coup 🙂 quand la pêche est difficile c’est toujours pénible de perdre des poissons pour des « bricoles » qui n’en sont pas.

Retour sur Matapalo pour tenter les carpes rouges, mais nous avons surtout droit à du nettoyage d’hameçons par les petits… incroyable le nombre de bestioles avec des dents qui traînent au fond !

Joël nous sort un big maquereau :

IMG_1440

Et moi une petite carpe rouge :

IMG_1446

Un pélican nous accompagne, ainsi qu’une tortue. D’ailleurs le pélican fini sur le bateau, vu qu’il a goûté au vif de Joël :

IMG_1451

Jerry se charge de le libérer en lui offrant quelques sardines en passant, bonne ambiance !

 

Nous croisons plus de dauphins que de poissons, petite halte pour refaire des vifs car les touches ont été nombreuses malgré le peu de poissons à bord.

Joël touche un joli coq qui fait bien plaisir à l’équipage :

IMG_1309

 

IMG_1600

 

IMG_1604

Et moi un spanish mackerel :

IMG_1528

Puis une casse encore sur un poisson sérieux, je suis pas content du tout, du coup Jerry et Steeve seront au petit soin sur les réglages des moulinets par la suite car ils ont aussi bien compris que ces poissons auraient du finir dans la bourriche à pixels…

Myriam qui est un peu passée à travers aujourd’hui se met à l’eau avant de repartir, ça tombe bien c’est l’occasion de faire des photos du coq que je suis en train de combattre à ce moment là :

IMG_1541

IMG_1569

Retour au port, nous avons un peu sauvé les meubles sur la fin de journée même si certains poissons n’auraient pas dû être perdus ! Et je vois mon capitaine qui met les gaz en s’excitant, alors que jusqu’à maintenant il portait peu d’attention au chasse de bonites ou de maquereaux, là c’est du sérieux.

Une bonne grosse chasse avec de gros ploufs, des pélicans et des frégates whaouuuu !!

IMG_1608

Là les automatismes prennent le dessus et je suis rapidement près à l’avant du bateau tandis que Joël dégaine sa canne perso. Hélas pas de 3ème canne prête pour ma chérie.

Je balance le gros popper, Joël me suit de peu. BIM poisson !! décroché dans la foulée c’est pas vrai !

Joël quant à lui est attelé et la chasse s’éloigne je suis comment dire, très frustré !

Le poisson ne se laisse pas faire du tout, Joël arrive à peine à le faire bouger. Même si son matos est plus léger, cela semble bizarre. Pour cause sa ligne est en fait croisée avec celle du gars du bateau en face qui est lui aussi attelé à une carangue !

Les choses vont s’arranger pour lui quand la ligne d’en face cède 🙂

Un petit bout de chasse passe à proximité du bateau, au premier lancer je fais monter deux énormes coqs entre 30 et 40 kg sur mon popper, hélas comme bien souvent ils ne prennent pas !!!

Je relance dans le chaos, poisson ! décroché encore c’est pas possible ! j’ai à peine le temps de râler que le popper est repris dans une grosse gerbe et cette fois FISH ON !

IMG_1347

Une belle carangue d’une quinzaine de kilos :

IMG_1615

Et sa soeur pour Joël qui en est venu à bout :

IMG_1617

Comme nous sommes à l’entrée du port, la route du retour n’est pas bien longue mais si nous aurions bien aimé continuer un peu à courir derrière les oiseaux qui restent…

IMG_1414

Rendez-vous pour le dernier jour, avec peu mais du gros !!

Un commentaire.

Les commentaires sont fermés.